Community

MarkLogic 10 and Data Hub 5.0

Latest MarkLogic releases provide a smarter, simpler, and more secure way to integrate data.

Read Blog →

Company

Stay On Top Of Everything MarkLogic

Be the first to know! News, product information, and events delivered straight to your inbox.

Sign Me Up →

 

News
Banque : Les données au service de la conformité bancaire
Posted by Milo Van Boeijen on 28 July 2020 11:15 AM

Aujourd’hui, le contexte de crise financière et sanitaire, les questions de la lutte anti blanchiment et du financement du terrorisme sont responsables d’une inflation réglementaire constante. Elle impose aux banques et établissements financiers une bonne gestion de la « compliance » pour gérer les risques : prévention du blanchiment et des fraudes, bonne conduite des activités, protection des données personnelles, législation fiscale, etc. 

Les équipes en charge des mises en conformité doivent sans cesse identifier les différentes réglementations en cours et à venir et s’assurer de leur actualisation permanente. 

En outre, les risques liés à une dévalorisation de la réputation en raison d’un manquement à une seule règle peuvent entraîner un coût disproportionné si l’entreprise ne parvient pas à anticiper un changement réglementaire et à le prendre en compte de manière appropriée, sans parler des sanctions judiciaires.

L’ampleur graduelle des contraintes réglementaires sur le secteur financier et bancaire

Justesse et transparence sont les maîtres-mots en matière de conformité bancaire en raison des nombreuses crises financières qui ont frappé le secteur. Les autorités de contrôle et de régulation du secteur financier ont durci leurs exigences en terme de fréquence et de traçabilité de l’information et ils continueront de le faire de manière exponentielle. 

1. Des rapports de conformité plus complets

Le régulateur requiert désormais des informations qu’il ne demandait pas il y a peu. L’exemple des moyens de paiement est particulièrement révélateur puisque l’information quant au lieu où le paiement a été effectué doit désormais être renseignée. Cette problématique soulève des enjeux en terme d’anticipation dans la mesure où les informations données aux autorités de régulation sont amenées à évoluer sans que les acteurs ne sachent encore quelles seront les informations demandées. 

2. Des mesures de traçabilité plus exigeantes

Les autorités de régulation exige une meilleure traçabilité des données utilisées et des valeurs obtenues dans les rapports de conformité. Pour assurer cette traçabilité, les acteurs du secteur financier et bancaire doivent prendre les mesures adéquates pour être capables de renseigner le régulateur sur l’origine des informations, sur les modes de calcul des valeurs mais encore sur d’éventuelles modifications manuelles concernant leur auteur et leur justification. 

3. Une augmentation de la fréquence de reporting

Alors que les rapports de conformité étaient le plus souvent annuels, les régulateurs exigent désormais des rapports semestriels, trimestriels voire mensuels. L’augmentation de la fréquence de reporting correspond à une grande augmentation de la charge de travail.

L’impact croissant des contraintes réglementaires sur le secteur financier et bancaire

L’accélération des exigences réglementaires concernant la qualité et la fréquence des rapports de conformité induit de nouveaux challenges techniques et organisationnels qui occasionnent un coût important. 

Néanmoins, si les acteurs du secteur bancaire et financier se révélaient incapables de saisir l’opportunité de modifier leur pratique, ils prendraient des risques juridiques et financiers conséquents. Ainsi, bien que les coûts et l’impact de l’inflation réglementaire ne soient pas négligeables, ils seraient plus disproportionnés encore, si les acteurs du secteur ne parvenaient pas à anticiper les évolutions de la réglementation bancaire.

1. De nouveaux challenges techniques

Des rapports de conformité complets et garantis par une traçabilité fiable des informations soulèvent des difficultés techniques très importantes. En effet, les données présentes dans les rapports proviennent de systèmes différents qu’il convient donc de fédérer pour une meilleure agilité et un gain d’efficacité. Selon le type de réglementation, le volume de données à analyser, à vérifier et à tracer peut être très conséquent.

Ajouter une information dans un rapport peut s’avérer bien plus compliqué qu’il n’y paraît. Il est souvent nécessaire de modifier le système source afin d’obtenir les informations requises.

De plus, la qualité de la donnée du système source peut s’avérer ne pas être conforme à la qualité du rapport final. L’ajout d’une autre source dans le but de rapprocher la donnée mieux définie avec le système existant peut donc s’avérer indispensable.

Enfin, généralement, les besoins qui n’ont pas été anticipés par les systèmes sources sont compensés par des entrées à la main dans des fichiers Excel. Or, les besoins induits des exigences nouvelles de traçabilité requièrent de tracer toute modification des données dans une application plus compétente qu’Excel.

2. De lourds enjeux organisationnels

Il convient de ne pas sous-estimer l’importance de la synchronisation des différentes équipes de l’entreprise à l’objectif commun de conformité. En effet, dans la mesure où les sources de données proviennent de silos différents, des organisations et des équipes différentes sont impliquées dans le processus. Dès lors, les responsables conformité chargés de la production des rapports peuvent se heurter à des difficultés organisationnelles.

3. Des enjeux économiques considérables

L’exigence de rapports de conformité plus complets et plus fréquents réalisant une meilleure traçabilité des données occasionne un coût conséquent pour les acteurs du secteur bancaire et financier. L’ampleur des défis techniques et organisationnels reflète l’importance de l’impact économique de l’accélération des contraintes réglementaires en la matière.

Bien que l’exigence croissante de justesse et transparence ait un coût, plus la gestion des données pourra être automatisée, moins ce coût s’avérera élevé.

Une analyse intelligente et fédératrice des données pour un GRC performant

Comprendre la provenance des données, pouvoir les lier les unes aux autres afin d’accéder à une information complète et intègre est la clé en matière de plan de gouvernance, de risques et de conformité (GRC).

L’évolution du contexte réglementaire doit encourager les acteurs du secteur bancaire et financier à se tourner vers une gestion des données efficace grâce au DataHub de MarkLogic. Enfin, il permet d’améliorer et d’optimiser la conformité aux réglementations.

Le DataHub de MarkLogic est une plateforme permettant d’accéder à une architecture agile de données qui confère une gestion évolutive de ces données pour répondre aux enjeux actuels comme à ceux de demain.

MarkLogic se propose de répondre à l’évolution du contexte réglementaire et légal qui représente l’un des défis majeurs du monde financier. Pour ce faire, MarkLogic s’est associé à de nombreuses institutions bancaires depuis sa création. Ainsi, il s’est imposé comme un interlocuteur privilégié des régulateurs.

MarkLogic s’engage pour la mise en place d’une nouvelle gouvernance. Notre plateforme propose un modèle unifié dans un système cohérent offrant une vision à 360° sur la totalité des trades. L’intégration des données dans un Regulatory data hub permet d’enrichir les données et ainsi de garantir les contrôles

MarkLogic a également pour vocation d’assurer l’intégration de l’évolution réglementaire en garantissant le respect des réglementations pour chaque opération réalisée par votre entreprise. D’ici 2021, se seront 374 initiatives réglementaires qu’il conviendra de gérer. C’est pourquoi notre solution adopte une vision stratégique de la conformité qui a pour but d’échapper à la multiplication de projets suscités par les seules échéances réglementaires.

Notre solution consiste en l’organisation de l’ensemble des contrôles au sein d’un unique référentiel simple à faire évoluer, en la vérification de l’exécution de chaque ordre et en l’enrichissement des données afin de faciliter les contrôles.

En tant qu’interlocuteur privilégié des régulateurs, MarkLogic se doit de garantir la transparence des opérations bancaires et de produire un reporting personnalisé pour chacun de ses interlocuteurs.

Télécharger notre livre blanc

The post Banque : Les données au service de la conformité bancaire appeared first on MarkLogic.


Comments (0)